Mobilisation citoyenne contre les poursuites d’E. Leclerc

Au cours de l’année 2010, le journaliste Bertrand Gobin a publié sur son site Internet plusieurs articles au sujet de la Légion d’honneur remise fin 2009 à Edouard Leclerc. Preuves à l’appui, il lève le voile sur le comportement de celui-ci sous l’Occupation, peu compatible avec la distinction que lui a remise N. Sarkozy. Son enquête révèle d’ailleurs que le préfet du Finistère, ancien patron des RG, s’était opposé à cette décoration, mais l’Elysée est passé outre. Jeudi 13 janvier, Envoyé Spécial, l’émission de France 2, a diffusé un reportage sur le sujet.

Bertrand Gobin doit aujourd’hui affronter au pénal une plainte d’Edouard Leclerc pour diffamation. Il a été mis en examen le 7 avril par un juge d’instruction de la 17e chambre du TGI de Paris. Il est le seul journaliste visé par cette plainte. Ni L’Express, ni l’AFP, ni France 3, qui avaient repris ses informations en avril dernier, ne sont poursuivis.

Journaliste depuis plus de 20 ans, professionnel reconnu pour la qualité de son travail d’investigation, président – élu par ses pairs – du Club de la presse de Bretagne, Bertrand Gobin a traité ce sujet avec beaucoup de rigueur. Nous le connaissons et savons qu’il n’a fait que son métier, sans volonté de nuire ni de diffamer, en rapportant simplement les éléments de son enquête, dans le respect des règles déontologiques et avec ce souci particulier de ne rien publier qui n’ait préalablement été vérifié et recoupé

Cette plainte, comme celles – trop nombreuses – qui visent à détourner de leur travail les journalistes d’investigation, n’a en fait qu’un objectif : discréditer Bertrand Gobin et lui imposer une procédure et des conséquences financières que son statut d’indépendant ne lui permet pas de supporter.

Via ce site, nous souhaitons informer le public et recueillir le maximum de signatures et de soutiens. N’hésitez pas à faire circuler.

Le Comité de soutien

———————————————————————————

Pour soutenir Bertrand Gobin :

-> Vous pouvez vous associer à l’initiative du Comité de soutien et signer ici la pétition qui demande à Edouard Leclerc de retirer sa plainte.

-> Vous pouvez contribuer aux dépenses engagées par Bertrand Gobin pour sa défenseen faisant parvenir un don au Comité de soutien.

16 commentaires vers "Mobilisation citoyenne contre les poursuites d’E. Leclerc"

  1. Wilczynski Frédéric's Gravatar Wilczynski Frédéric
    12 janvier 2011 - 10:20 | Lien permanent

    C’est honteux ! Contre l’avis du préfet qui quand même avait émis des réserves quand à l’attribution de cette breloques,comme souvent on passe par dessus le « corps préfectoral ».L’enquête de Bertrand Gobin est sérieuse,et si le même Mr Gobin était malhonnête il y a longtemps que ça se serait su.
    Faut pas troubler le bon ordonnancement des chôses.

  2. 13 janvier 2011 - 16:10 | Lien permanent

    Je viens de signer la pétition, mais nous allons aussi faire un article avec un lien vers votre site, ce qui vous arrive est scandaleux…Bon courage et n’hésitez pas à nous tenir au courant via la zone CONTACT de notre site…
    Dan29000

  3. Gisèle Gousset's Gravatar Gisèle Gousset
    20 janvier 2011 - 14:13 | Lien permanent

    Directrice du Club de la Presse de Rennes et de Bretagne et travaillant donc avec Bertrand Gobin, président de notre association de journalistes et de communicants depuis quelques années, je n’ai aucun doute sur son intégrité professionnelle et personnelle.
    C’est un plaisir d’avoir une personne telle que lui dans son entourage.
    Je me joins à tous les membres de notre Conseil d’Administration pour le soutenir dans cette épreuve qu’il ne mérite évidemment pas.

  4. natsume's Gravatar natsume
    21 janvier 2011 - 20:24 | Lien permanent

    revoir « au bon beurre » / rien de +

    • ARAMIS's Gravatar ARAMIS
      7 juillet 2011 - 10:40 | Lien permanent

      Tout à fait. Leclerc père en Poissonnard, çà lui va comme un gant. ARAMIS

  5. Raymond's Gravatar Raymond
    26 janvier 2011 - 11:35 | Lien permanent

    « Cette plainte, comme celles – trop nombreuses – qui visent à détourner de leur travail les journalistes d’investigation, n’a en fait qu’un objectif : discréditer Bertrand Gobin et lui imposer une procédure et des conséquences financières que son statut d’indépendant ne lui permet pas de supporter. »

    Alors la je ne comprends plus rien : quel discrédit, quelles conséquences financières ? si vous n’avez pas diffamé et si votre travail est bien fait, vous ne serez pas discrédité et il n’y aura pas de conséquences financières !!

    « Plaintes trop nombreuses » = votre blog ne parle que de leclerc depuis le début. qui d’autre vous attaque pour diffamation?

    Pourriez-vous être un peu plus clair ?
    J’ai peur de comprendre que vous ayez crié un peu vite « viens te battre si t’as des couilles ! » et qu’au moment de l’explication tant attendue, vous vous cachiez derrière vos copains journalistes … Pas très glorieux comme attitude, bien loin des valeurs de résistance que vous voulez opposer à leclerc

    sommes-nous si surs de ce que nous aurions fait durant l’occupation ? je suivrai votre procès avec attention

    • richard's Gravatar richard
      1 avril 2011 - 20:45 | Lien permanent

      Mon Cher Raymond
      On en eput etre sur de ce que nous aurions fait pendant la collaboration. Il semble que l’Edouard ait eu un moment de folie, c’est ce qui est dit.
      Mais il l’a eu, il l’a simulé puisqu’il avait des qualités d’intelligence! Alors on peut mal se conduire dans des périodes pareilles, mais après on ferme sa gueule.
      Les 3/4 de la france étaient petainistes, mon grand pere l était, mon pere l’etait, ce que je leur reproche, c’est d’avoir caché les faits après la guerre quand nous étions jeunes et de n’avoir rien dit qui nous permette d’apprendre à essayer de juger.
      Certains tels,Mitterand ont compris a temps qu’il fallait se faire passer pour résistants tout en gardant Bousquet pour amis, mais apparemment l’épicier n’a pas compris, une petite médaille pour le fusillé, une légion d’honneur pour le collabo, et tant d’années après. Cela n’ajoute pas a la gloire du fils, déjà méprisant et qui doit penser qu’on peut ecraser un petit journaliste comme un petit commerçant.
      Le président devait remercier un service, s’il avait su dans quelle merde supplémentaire il allait se mettre.
      Il faut que le journaliste gagne , comme Denis Robert pour l affaire Clearstream, il faut que les médias l’aident(c’est plus difficile) et nous serons des milliers a nous faire le relais de cette histoire lamentable.

  6. Marcel's Gravatar Marcel
    26 janvier 2011 - 20:06 | Lien permanent

    Il faudrait que Raymond nous explique pourquoi Edouard Leclerc n’attaque QUE M.Gobin et pas l’Express, ni France 2, ni France 3, ni france Inter ( écoutez l’émission  » Nous autres » du 29 octobre dernier à 20h, il en prend plein son gilet -> pas de réaction… et M.Gobin n’y est pour rien)
    J’imagine que ça doit être un peu plus difficile, même pour E.Leclerc ( qui doit pourtant « avoir des couilles » comme vous dites si élégamment ) de s’attaquer à un individu isolé qu’à un média national avec un gros service juridique…

  7. 2 avril 2011 - 16:07 | Lien permanent

    Si en 39-45, Edouard Leclecr a dénoncé des resistants, c’est certainement qu’à lépoque, il etait pour la hausse des pris.

  8. Provostic's Gravatar Provostic
    10 mai 2011 - 18:00 | Lien permanent

    Mon père fut arrêté et torturé par le kommando Schaad au manoir de Trouzoulit en Tréglonou. Les murs de la pièce de torture en avaient conservé les traces après la guerre… Je puis dire que ce furent des actes de barbarie sans nom. Il en sortit sur un brancard et fut, à nouveau, torturé à Landerneau. Au camp Marguerite à Rennes, avant de finir sa vie dans un kommando nazi, il gardait encore les traces de ces mauvais traitements.
    Ce que je sais, outre les nazis, il y avait des français qui étaient présents…Après la guerre, la justice fut clémente à leur égard.
    Le colonel Fonferrier fut arrêté par le fameux kommando, accompagné par un officier français…
    Mon père fut arrêté par les allemands accompagnés d’un français qui l’a désigné d’un signe de tête.
    Ma liste pourrait être longue.
    D’après ce que j’ai lu sur E. Leclerc, c’est loin d’être glorieux. Il me fait penser auxdits français qui donnaient les vrais Patriotes aux barbares.
    Bertrand Gobin a le courage de la « VERITE », celle qui doit sortir de cette magouille glauque qui a sali notre si beau pays et que les politiques n’ont pas trop envie de voir révélée.
    Il faut bien réaliser que « le régime de Vichy a subsisté à la guerre »…
    Depuis plus de quinze ans je me bats, également, pour la « VERITE » : résistance et déportation de nos Patriotes.
    Ce qui manque à nos actions, c’est le soutien de personnes intègres, des médias, politiques etc.
    Ensuite, la « VERITE » reconnue, nous pourrons passer à l’Avenir.
    L. Provostic

  9. MAX Claire's Gravatar MAX Claire
    6 juillet 2011 - 16:42 | Lien permanent

    Les documents qui sont demandés par l’avocat ne sont pas des documents classés secret-défense… De quel droit, dans une démocratie, des services de l’Etat se permettent-ils de refuser la communication de ces documents? Les journalistes feraient bien d’en tirer des enseignements, trouvez les documents d’abord, et faites les commentaires ensuite, et surtout ne vous demandez pas pourquoi nous allons de par le monde distribuer des bombes pour faire comprendre aux dictateurs que c’est beaucoup mieux chez nous…

  10. ARAMIS's Gravatar ARAMIS
    7 juillet 2011 - 10:05 | Lien permanent

    Encore une confirmation que tous les héros n’ont pas été honorés et tous les salauds châtiés. Le ménage et le devoir de mémoire restent durs à se poursuivre en ce pays prétendu encore démocratique. ARAMIS
    « Le droit à l’espoir est indissociable du devoir de mémoire, sans l’un l’avenir est vain, sans l’autre il demeure incertain. » Claude CARRON

  11. gautier's Gravatar gautier
    8 juillet 2011 - 15:01 | Lien permanent

    On commence son apprentissage d’épicier dans le marché noir,
    ensuite on monte en puissance en dénonçant des patriotes,sens de la promotion »je vous offre un résistant pour l’achat de deux ».
    Ce qui est encore plus répugnant chez les « Leclerc » c’est discours démago sur le pouvoir d’achat,la fausse défense du consommateur,la pseudo pub pour les produits du terroir etc…
    Pendant ce temps,on rançonne les industriels,on perçoit des « commissions » dans une centrale en Suisse pour échapper à l’impot en France et combien d’autres manoeuvres;un très grand spécialiste de la KOLLABORATION commerciale.
    Bravo encore Herr LECLERC pour cette mystification .
    Vraiment,le Sarkozy aura décoré une légion de gens sans honneur.

  12. 10 juillet 2011 - 13:19 | Lien permanent

    J’apporte tout mon soutien à Bertrand Gobin dont je connais la rigueur et l’intégrité de journaliste. A l’appui de son enquete je ne puis que confirmer que mon oncle Gabriel de POULPIQUET, ancien député du Finistère (Brest Rural dont dépendait Landerneau) de 1958 à 1978 avait évoqué en famille le passé trouble d’Edouard Leclerc pendant l’occupation …

    Jakez de POULPIQUET, Président de TUDJENTIL BREIZH (Association de la Noblesse Bretonne)

  13. 31 juillet 2011 - 14:27 | Lien permanent

    Lire le blog en entier, tres bon

  14. Bourguignon's Gravatar Bourguignon
    14 octobre 2011 - 23:07 | Lien permanent

Laisser un commentaire